Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A lire avec attention le message de François Hollande

Publié le par Parti Socialiste de Saint Pol sur Mer

Hollande : "Un résultat est connu" et "il doit être validé"

"Il y a des contestations. Le mieux pour que le résultat soit le plus incontestable possible est qu'il soit ratifié par un Conseil national d'ici le milieu de la semaine prochaine", a indiqué le patron sortant du PS, après le scrutin de vendredi soir qui a donné Martine Aubry victorieuse avec seulement 42 voix d'avance sur Ségolène Royal. "Toutes les voies de recours possibles vont être examinées", a-t-il ajouté.

François Hollande (Reuters)

François Hollande (Reuters)

Un "résultat est connu" et "il doit être validé" par un Conseil national du parti, qui sera convoqué "en milieu de semaine prochaine", a déclaré François Hollande, Premier secrétaire sortant du Parti socialiste, samedi matin 22 novembre à Tulle, à l'issue du vote des militants socialistes pour désigner son successeur. Dans la nuit de vendredi à samedi, les militants ont donné la victoire à Martine Aubry par 42 voix d'avance sur Ségolène Royal dans la course à la tête du parti. Un résultat si serré qu'il n'a pas manqué de susciter la controverse. Ainsi le camp Royal conteste ces résultats.

Il est "normal" qu'il y ait des "contestations"

"Il y a des contestations. Le mieux pour que le résultat soit le plus incontestable possible est qu'il soit ratifié par un Conseil national d'ici le milieu de la semaine prochaine", a indiqué François Hollande, qui s'exprimait devant la presse depuis sa permanence corrézienne.
"Toutes les voies de recours possibles vont être examinées par le Conseil national", a-t-il ajouté.
Estimant "normal" qu'il y ait des "contestations" au terme d'une "élection aussi serrée", François Hollande a toutefois rappelé qu'il appartient "seulement au Conseil national de dire si ce vote doit être validé ou si d'autres procédures doivent être envisagées".
"On a intérêt aujourd'hui à laisser le repos et la tranquillité revenir. L'apaisement permettra de trouver le résultat qui convient, celui du vote des militants", a poursuivi le patron sortant du PS.
"On savait que le parti serait divisé, mais il n'y a pas deux partis socialistes, il n'y en a qu'un", a-t-il conclu.

Commenter cet article